5 techniques de lobbies pour faire passer des mesures anti-environnement

5 min
Esther Meunier
Un lobby c’est :
  • Un gaz à effet de serre
  • Un groupe qui essaie de peser dans les décisions politiques
  • Une passion (pour l’aquagym par ex)

Bon, t’as sûrement en tête cette image de grands méchants lobbies, mais il peut y avoir des lobbies pour plein de trucs différents qui vont défendre des choses que tu vas personnellement trouver bien ou non. Côté environnement il y a par exemple des « lobbies verts » (souvent des ONG écolo) qui défendent normalement l’intérêt de la planète, mais il y a aussi ceux qui défendent des intérêts privés plutôt que le climat ou la biodiversité 🤷‍♀️

Du coup on se retrouve aujourd’hui avec des industriels d’un certain secteur comme les pesticides qui vont utiliser toutes sortes de tactiques pour favoriser le business des pesticides et éviter que des lois ne le rendent plus compliqué ou moins rentable.

C’est ce que dénoncent plusieurs ONG alors que l’urgence environnementale est prouvée et que l’accord de Paris demande aux État s d’agir. Petit tour d’horizon des pratiques pointés du doigt 👇


Les lobbies de la viande

Greenpeace France (une ONG écolo) a enquêté sur 4 organisations qui défendent la consommation de viande, malgré ses impacts négatifs pour la planète.

Où ces organisations ont-elles diffusé leurs discours ?
  • Dans les écoles
  • Dans les salles d’attente des médecins
  • Auprès de diététicien·nes
  • À la télé

Leurs techniques préférées d’après Greenpeace :

  • Entretenir le « mythe des protéines » issues de la viande qui seraient indispensables (mais qui peuvent très bien être remplacées).
  • Transformer le sens du mot flexitarien en faisant croire qu’il s’agit de consommer de la meilleure viande et non pas moins de viande.
  • Jouer sur les stéréotypes genrés comme quoi la viande ça renforcerait la virilité (et ça marche car au final, les hommes consomment plus de viande et du coup polluent plus que les femmes).
  • Faire passer l’élevage français pour de l’élevage à taille modeste alors que c’est en majorité de l’élevage industriel.


Les lobbies des énergies fossiles

Combien de lobbyistes des énergies fossiles étaient à la COP26* ?
  • 12
  • 146
  • 503

C’est ironique parce que même l’Agence Internationale de l’Énergie le dit : il faut laisser les énergies fossiles dans le sol (aka pétrole, charbon, gaz, etc.) et ne plus en exploiter pour respecter les objectifs de limitation du changement climatique à +1,5°C.


Les lobbies du soja

Tant qu’on est sur la COP26, les lobbies qui produisent du soja (pour nourrir les animaux d’élevage notamment) sont aussi venus y faire un ptit coucou : d’après Unearthed, la cellule investigation de Greenpeace au Royaume-Uni, ils ont voulu décourager l’Union Européenne d’adopter des règles anti-déforestation assez strictes (qui devraient obliger les producteur·ices à prouver que leur soja n’est pas produit sur des espaces déforestés avant qu’il puisse être exporté en Europe).

Pourtant, une semaine avant, ils avaient affirmé :
  • Préparer un plan d’action pour réduire la déforestation
  • Que leurs cultures n’étaient pas liées à la déforestation
  • Être déjà en accord avec les objectifs de l’Accord de Paris


Les lobbies des pesticides

Autre secteur, autre mesure qui ne fait pas plaisir à des industriel·les : plusieurs entreprises qui produisent des pesticides se sont liguées pour contrer une politique européenne en ce début d’année 2022 (d’après une enquête de l’ONG Corporate Europe Observatory).

Contre quelle mesure elles se sont mobilisées ?
  • Un objectif de réduction des pesticides de 50%
  • L’interdiction des pesticides « tueurs d’abeille »
  • Le bio obligatoire dans les cantines

Alors que des études ont pourtant montré que les pesticides fragilisaient les sols et la biodiversité, elles auraient eu recourt à plusieurs méthodes déjà utilisées dans le passé pour s'y opposer, comme :

  • Financer des études pas vraiment complètes (et donc pas fiables) qui montrent que ça aurait un gros impact économique dans l’agriculture.
  • Mettre d’autres États plutôt pro-pesticides dans leur camps pour mettre la pression à l’UE.
  • Proposer des mesures basées sur la bonne volonté plutôt que de rendre des objectifs obligatoires (pratique pour ne pas les respecter).
  • Affirmer qu’avec la guerre en Ukraine, « c’est pas le moment » de mettre de nouvelles contraintes sur les producteur·ices.


Les lobbies de la pêche industrielle

Un dernier petit exemple : les lobbies de la pêche, épinglés en 2017 par les ONG Seas at risk et Corporate Europe Observatory parce qu’ils s’étaient incrustés aux discussions sur les quotas de pêche (les négos où sont décidés combien de poissons de chaque espèce peuvent être pêchés en gros, c’est important pour limiter la surpêche et éviter que des espèces ne disparaissent).

Comment ?
  • Avec des pass réservés à la presse
  • En se déguisant en serveur·euses
  • Avec des micros espions

Plus récemment, l’ONG Bloom dénonçait ces mêmes lobbies pour avoir freiné des mesures ambitieuses pour limiter la pêche industrielle dans les zones marines protégées.


C’est tout ?

Non, malheureusement il existe des lobbies pour à peu près n’importe quelle activité, que ce soit l’automobile, la mode, la chasse, les produits laitiers, et bien d’autres. Mais au moins tu as ici un aperçu de leurs techniques.

PS : attention, parfois les ONG elles-mêmes sont accusées de promouvoir des mesures anti climat. L’association Greenpeace par exemple est accusée de faire du lobbying contre le climat par les pro nucléaire puisqu’elle combat ce dernier (qui n’émet pas de CO2).

····················



😎 T’en veux plus ?

Tu peux te pencher sur :

Que peut la PAC pour l’environnement ?

👀 Sources

Greenpeace - « Comment les lobbies de la viande nous manipulent »
Corporate Observatory Europe - « A loud lobby for a silent spring »
RTBF - « L’industrie des pesticides veut raboter les ambitions européennes dit l’Observatoire des lobbies »
France Info - « A la COP26, les intérêts des énergies fossiles mieux représentés que les pays menacés par le réchauffement climatique »
Unearthed - « Soya giants lobbied against deforestation rules during COP26 »
Corporate Europe Observatory - « Fishing for influence : Press passes give lobbyists EU Council building access during fishing quota talks »

author image
Esther Meunier
À la recherche de bonnes nouvelles