Bosser écolo cet été : mode d’emploi

5 min
Pauline Vallée
🤝 En partenariat avec l'ADEME et Pour un réveil écologique
Une idée de ce que tu vas faire cet été ?
  • Voyager
  • Travailler
  • Chiller
  • Tourner en rond


Pour gagner des pépètes : les petits boulots

  • Envie de trouver un vrai un job vert (on t’explique ici comment bosser dans la transition écologique) ? Go sur la page emploi du RESES. Tu as le choix entre CDI, CDD, alternance, stage, bénévolat…
  • L’organisation Makesense répertorie aussi ici des offres d’emploi « à impact positif » dont des missions tournées vers la transition écologique.
  • La plateforme Shift your job recense plus de 1300 entreprises « contributives à la transition carbone » (= pas forcément des super bons élèves mais qui font un minimum d’efforts). Ça peut t’aiguiller dans ta recherche / au moment de postuler.
  • Si le sport c’est ta vie, ce site recense les offres de CDI/CDD/stage etc qui associent sport et transition écologique.
  • Si t’as entre 16 et 25 ans (inclus), tu peux démarrer une mission de service civique. Elles durent entre 6 et 9 mois, et englobent plein de secteurs différents, dont l’environnement 🌱 Go sur le site officiel pour voir ce qui existe.
  • Les conseils bonus d’Agathe : « Quand je cherchais des “jobs d’été green” je tombais beaucoup sur du greenwashing. Donc attention à ça ! Et après, sans passer par des plateformes spécialisées, tu peux aussi trouver toi-même des job d’été en voyant un peu ce qu’il y a dans ton secteur : si tu veux être serveur·euse, pourquoi ne pas l’être dans un resto végé ? si tu veux être vendeur·euse, pourquoi pas bosser dans une épicerie locale ? »


Pour peaufiner le CV : le bénévolat

Le wwoofing

Le principe : tu travailles dans des fermes écologiques (qui font de la permaculture*, de l’agroforesterie*, de l’apiculture bio…) ou chambres d’hôtes écolo quelques heures par jour, en échange de quoi tu es nourri·e et logé·e pendant ton séjour.

« Perso je suis partie aux Pays de Galles, dans une petite exploitation qui cultive des fleurs locales. J’y suis restée une semaine avec mon frère, pour participer à la récolte des graines. Ça nous a permis de voyager sans souscrire à un séjour linguistique, qui coûte cher. Et le week-end on ne travaillait pas, nos hôtes nous emmenaient à la mer pour faire du surf. On en a gardé un souvenir dingue, on en parle souvent » raconte Agathe, volontaire chez Pour un réveil écologique 🙌

Si le concept t’intéresse, go sur le site français officiel du wwoofing. Attention, il faut payer une adhésion (entre 10 et 40 euros) pour participer à un séjour.

Les autres expériences

  • Participer à des opérations de nettoyage : Surfrider Foundation Europe en organise tous les ans via leurs Initiatives Océanes par exemple.
  • Faire de l’écovolontariat
    • Soit près de chez toi, via le site Tous bénévoles en cochant en type de mission « Environnement, animaux, chantiers ». Certaines missions peuvent se faire à distance !
    • Soit à l’étranger, dans ce cas RDV par exemple sur Projects Abroad, coche « Écovolontariat & Environnement » puis le pays où tu veux travailler (attention, les participations sont payantes !). Et attention (bis) : le volontourisme peut déboucher sur des dérives voire des arnaques ⚠️
  • Suivre une formation : en rejoignant par exemple le Campus de la transition, qui organise des formations professionnelles et des summer school pendant l’été. L’occasion d’apprendre plein de trucs.
  • Faire un stage : rentre les mots-clé « environnement », « biodiversité », « transition écologique » dans la barre de recherche du site 1jeune1solution.
10 exemples de jobs dans la transition écologique

🔍 Dico

Permaculture : Mode de culture qui cherche à recréer des écosystèmes.

Agroforesterie : Mode de culture qui s’appuie sur les services rendus par les arbres et arbustes.


👀 Sources

Interview d’Agathe de Pour un réveil écologique
ADEME - Que faire cet été ?

author image
Pauline Vallée
Voisine de Totoro